Accueil  >  Manifestations  >  Séminaire commun ANHIMA 2011-2012

Séminaire commun ANHIMA 2011-2012

Thème annuel « Fonder, refonder »

Le lundi de 16h à 18h (consulter les dates)
Salle Peiresc ou Benjamin, INHA

Responsables

François Chausson, Cecilia D’Ercole, Madalina Dana

Fonder, refonder

L’acte de fonder, ainsi que son si important avatar – refonder – fournit, dans le vocabulaire latin et grec, tout un spectre de notions qui touchent à divers domaines : histoire des cités, histoire de diverses pratiques politiques, culturelles, sociales, familiales, histoire des représentations et des images, qui toutes tendent à établir durablement, de manière inaugurale ou en prenant l’aspect d’un renouveau. L’accent même mis par le discours entourant dans plusieurs contextes les origines montre que fonder et refonder sont des actes de référence, qui engagent le devenir de communautés, larges ou étroites en même temps qu’elles confèrent une origine à une légitimité. Fonder, refonder, c’est déterminer, redéterminer, créer un cadre nouveau ou renouvelé d’exercice de pratiques ou d’identités que l’on souhaite pérennes.

Si l’acte de la fondation se relie d’emblée à l’entreprise de la colonisation, grecque et romaine, le spectre sémantique et l’usage des termes (ktizein, condere) vont bien au-delà de ce domaine et ouvrent sur des multiples axes de recherche. Le sujet couvre pleinement la période hellénistique, époque faste de fondation et de refondation de cités. À l’époque impériale romaine, le concept de fondation a une vaste résonance dans le domaine politique. Ainsi, l’usage du terme de ktistès dans les hommages de la période impériale montre que des bienfaits peuvent être interprétés comme une sorte de refondation d’une communauté civique, ou plutôt que le bienfaiteur est, dans le discours civique officiel, assimilé à un fondateur. Le thème proposé inclut, naturellement, l’analyse du récit de fondation en tant que configuration textuelle soumise à des modes spécifiques d’énonciation et de valorisation.

Programme 2011-2012

- lundi 14 novembre 2011  : Meriem Sebbaï (ANHIMA-Université de Paris I), « Publius Perelius Hedulus et la fondation du temple de la Gens Augusta à Carthage ».

- lundi 12 décembre 2011 : Silvia D’Intino (ANHIMA-CNRS), « Paroles de fondation dans l’Inde védique ».

- lundi 23 janvier 2012 : Pierre Judet de La Combe (EHESS), « La fondation de l’Aréopage dans les Euménides ».

- lundi 13 février 2012 : Jean-Marc Luce (Université de Toulouse II), « Quelques sanctuaires de Delphes et le problème de la fondation ».

- lundi 20 février 2012 : Livio Zerbini (Université de Ferrare), « Les fondations romaines de cités dans les régions danubiennes » (sous réserve de confirmation).

- lundi 5 mars 2012 : Irad Malkin (Université de Tel-Aviv) , « Traditions grecques et hébraïques sur la fondation coloniale ».

- lundi 26 mars 2012 : Madalina Vartejanu-Joubert (ANHIMA-INALCO) , « La fondation comme événement problématique : le roi Saül dans les textes juifs de l’Antiquité tardive ».

- lundi 14 mai 2012 : Yann Berthelet (ANHIMA-Université de Paris I) , « La fondation de l’Urbs et la prétention patricienne au double monopole auspicial et gentilice ».

- lundi 21 mai 2012 : SÉANCE ANNULÉE [Caterina Salabé (Université de Rome-La Sapienza) , « Le modèle impérial romain dans les mythes de fondation de l’Angleterre et de l’Amérique »]
 
Télécharger le programme

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII