Accueil  >  Membres  >  Membres permanents  >  DAVID Jean-Michel

DAVID Jean-Michel


Professeur émérite d’Histoire romaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Mél. : jmdavid[at]univ-paris1.fr

> Domaines de recherche

Histoire politique, sociale et culturelle de la République romaine

> Parcours professionnel

– Assistant à l’Université de Caen
– Membre de l’École française de Rome
– Attaché de recherche au CNRS
– Maître de conférences à l’Université Paris 10 Nanterre
– Professeur à l’Université de Strasbourg
– Professeur à l’Université Paris 1

> Bibliographie

Ouvrages

Le patronat judiciaire au dernier siècle de la République romaine, BEFAR n°277, Rome, 1992.

La romanisation de l’Italie, Aubier, Paris, 1994, Flammarion, 1996.

– (éd. avec H. Bruhns et W. Nippel) Die späte römische Republik, la fin de la République romaine, un débat franco-allemand d’histoire et d’historiographie, École française de Rome, Rome, 1997.

– (éd.) Valeurs et Mémoire à Rome, Valère Maxime ou la vertu recomposée, De Boccard, Paris, 1998.

La République romaine de la deuxième guerre punique à la bataille d’Actium, 218-31, Crise d’une aristocratie, Le Seuil, Paris, 2000.

Articles significatifs

– « Le Commentariolum petitionis de Quintus Cicéron, état de la question et étude prosopographique », ANRW, I, 3, 1973, pp. 239-277 (en collaboration avec Cl. Nicolet et alii).

« Promotion civique et droit à la parole : L. Licinius Crassus, les accusateurs et les rhéteurs latins », MEFRA, 91, 1979, p. 135-181.

Eloquentia popularis et conduites symboliques des orateurs à la fin de la République, problèmes d’efficacité, Quad. Stor., 12, 1980, p. 171-211.

– « Présentation » dans Rhétorique et Histoire, l’Exemplum et le modèle de comportement dans le discours antique et médiéval, Table ronde organisée le 18 mai 1979 (en collaboration avec J. Berlioz), MEFRM, 92, 1980, p. 9-14.

« Introduction bibliographique » dans Rhétorique et Histoire, l’Exemplum et le modèle de comportement dans le discours antique et médiéval, Table ronde organisée le 18 mai 1979 (en collaboration avec J. Berlioz), MEFRM, 92, 1980, p. 15-31 (en collaboration avec J. Berlioz).

« Maiorum exempla sequi : l’exemplum historique dans les discours judiciaires de Cicéron » dans Rhétorique et Histoire, l’Exemplum et le modèle de comportement dans le discours antique et médiéval, Table ronde organisée le 18 mai 1979 (en collaboration avec J. Berlioz), MEFRM, 92, 1980, p. 93-112.

« Dion Cassius, XXXVI, 41, 1-2, conduites symboliques et comportements exemplaires de Lucullus, Acilius Glabrio et Papirius Carbo (78 et 67 a.C.) », MEFRA, 92, 1980, p. 199-213 (en collaboration avec M. Dondin).

« Le tribunal dans la basilique : évolution fonctionnelle et symbolique de la République à l’Empire », dans Architecture et Société de l’archaïsme grec à la fin de la République romaine, Paris et Rome, 1983, p. 219-243.

– « Les orateurs des municipes à Rome : intégration, réticences et snobismes », dans Les Bourgeoisies municipales italiennes aux IIe et Ier siècles av. J.-C., Paris-Naples, 1983, p. 309-323.

– « L’action oratoire de C. Gracchus : l’image d’un modèle », dans Cl. Nicolet (éd.), Demokratia et Aristokratia, mots grecs et réalités romaines, Paris, 1983, p. 103-116.

– « Sfida o vendetta, minaccia o ricatto : l’accusa pubblica nelle mani dei giovani romani alla fine della Repubblica », dans E. Pellizer & N. Zorzetti (ed.), La paura dei padri nella società antica e medievale, Rome, 1983, p. 99-112.

« Un plan du forum républicain » dans Architecture et société. De l’archaïsme grec à la fin de la République.Actes du Colloque international organisé par le Centre national de la recherche scientifique et l’École française de Rome (Rome 2-4 décembre 1980), Rome, 1983, 243-245 (en collaboration avec Henri Broise).

« Du Comitium à la Roche Tarpéienne..., sur certains rituels d’exécution capitale sous la République, les règnes d’Auguste et de Tibère », dans Du châtiment dans la cité, supplices corporels et peine de mort dans le monde antique, Rome, 1984, p. 131-176.

« Eloquentia popularis et urbanitas. Les orateurs originaires des villes italiennes à Rome à la fin de la République », dans Actes de la Recherche en Sciences sociales, 60, 1985, p. 68-71.

« La faute et l’abandon, théories et pratiques judiciaires à la fin de la République », dans L’aveu, antiquité et moyen-âge, Rome, 1986, p. 69-87.

– « Scènes de composition oratoire », REA, 92, 1990, p. 259-264.

« Solidarités familiales et stratégies judiciaires à la fin de la République » dans Parenté et stratégies familiales dans l’Antiquité romaine. Actes de la table ronde des 2-4 octobre 1986 (Paris, Maison des sciences de l’homme), Rome, 1990, 497-500.

– « Compétence sociale et compétence oratoire à la fin de la République : apprendre à ressembler », dans E. Frézouls (éd.), La mobilité sociale dans le monde romain, Strasbourg, 1992, p. 7-19.

« Conformisme et transgression : à propos du tribunat de la plèbe à la fin de la République romaine », Klio, 75, 1993, p. 219-227 (= « Conformismo e trasgressione », Stud. stor., 34, 1993, p. 49-60).

– « Le chef et sa troupe », dans F. Dupont (éd.), Paroles romaines, Nancy, 1995, p. 35-42.

– Table ronde organisée le 10 juin 1993 : L’espace du pouvoir dans le monde romain et byzantin, Klio, 77, 1995 ; « Le tribunal du préteur : contraintes symboliques et politiques sous la République et le début de l’empire », p. 371-385.

– « Déontologie de l’assistance judiciaire de la fin de la République romaine au Haut-Empire », L’assistance dans la résolution des conflits, Recueils de la Société Jean Bodin pour l’Histoire comparative des Institutions, LXIII, Bruxelles, 1996, I, pp. 91-94.

– « Die Rolle des Verteidigers in Justiz, Gesellschaft und Politik, Der Gerichtspatronat am Ende der römischen Republik », dans U. Manthe und J. Von Ungern-Sternberg (ed.), Grosse Prozesse der römischen Antike, Munich, 1997, p. 28-47.

« La clientèle, d’une forme d’analyse à l’autre » dans Hinnerk Bruhns, Jean-Michel David, et Wilfried Nippel (éd.), Die späte römische Republik. La fin de la République romaine. Un débat franco-allemand d’histoire et d’historiographie, Rome, 1997, 195-210.

« Réponse à Wilfried Nippel » dans Hinnerk Bruhns, Jean-Michel David, et Wilfried Nippel (éd.), Die späte römische Republik. La fin de la République romaine. Un débat franco-allemand d’histoire et d’historiographie, Rome, 1997, 253-257.

– « De l’action exemplaire à la mise en scène des actes, à Rome, aux deux derniers siècles avant notre ère », dans Travail sur la figure, travail de la mémoire, Cahiers de recherche, Avancées, n°4, Maison des sciences de l’Homme de Strasbourg, Strasbourg, 1998, p. 5-16.

Valeurs et Mémoire à Rome, Valère Maxime ou la vertu recomposée, De Boccard, Paris, 1998 :
- Présentation, p. 5-6
- Les enjeux de l’exemplarité à la fin de la République et au début du principat, p. 9-17
- Valère Maxime et l’Histoire de la République romaine, p. 119-130.

– « Les procès-verbaux des judicia publica de la fin de la République romaine », dans R. G. Khoury (ed.), Urkunden und Urkundenformulare im Klassischen Altertum und in den orientalischen Kulturen, Heidelberg, 1999, p. 113-125.

– « Rome : citoyenneté et espace politique », dans C. Fiévet éd., Invention et réinvention de la citoyenneté, Colloque de Pau, décembre 1998, Aubertin, 2000, pp. 81-93.

– « I luoghi della politica dalla Repubblica all’Impero », dans A. Giardina (ed.), Storia di Roma dall’antichità a oggi, Roma antica, Rome, Laterza, 2000, p. 57-83.

– « Les contiones militaires des colonnes trajane et aurélienne : les nécessités de l’adhésion », dans J. Scheid et V. Huet (éd.), Autour de la colonne aurélienne, geste et image sur la colonne de Marc Aurèle à Rome, Bibliothèque de l’École des hautes études, section des sciences religieuses, Turnhout, 2000, p. 213-226

– « Les étapes historiques de la construction de la figure de Coriolan », dans M. Bonnefond-Coudry et T. Späth (éd.), L’invention des grands hommes de la Rome antique, Actes du colloque du Collegium Beatus Rhenanus, Paris, 2001, p. 17-25.

– « Coriolan, figure fondatrice du procès tribunicien. La construction de l’événement », ibid., p. 249-269.

« L’émotion dans les récits de l’histoire de la République romaine (Tite-Live, Denys d’Halicarnasse et quelques autres) », Hypothèses 2001, Travaux de l’Ecole doctorale d’Histoire, Université Paris I Panthéon Sorbonne, Paris, 2002, pp. 305-314.

– « Le prix de la voix : remarques sur la clause d’exclusion des praecones de la table d’Héraclée », dans Th. Hantos (ed.), Laurea Internationalis, Festschrift für Jochen Bleicken zum 75. Geburtstag, Wiesbaden, 2003, p. 81-106.

– « Ce que la crise révèle », dans S. Franchet d’Espèrey, V. Fromentin, S. Gotteland et J.-M. Roddaz éd., Fondements et crises du pouvoir, Bordeaux, 2003, pp. 451-455.

– « L’espace de majesté », dans A. Vigourt, X. Loriot, A. Bérenger-Badel et B. Klein (dir.), Pouvoir et religion dans le monde romain, en hommage à Jean-Pierre Martin, Paris, 2006, p. 185-199.

– « Les fondateurs et les cités », dans L. Capogrossi Colognesi et E. Gabba (éd), Gli statuti municipali, Pavie, 2006, p. 723-741.

– « La prise en compte des intérêts des Italiens par le gouvernement de Rome », dans M. Jehne et R. Pfeilschifter (éd.), Herrschaft ohne Integration ? Rom und Italien in republikanischer Zeit, Francfort, 2006, p. 95-110.

« Una repubblica in cantiere », Studi Storici, 47, 2, 2006, pp. 365-376.

– « Rhetoric and Public Life », dans N. Rosenstein et R. Morstein-Marx éd, A Companion to the Roman Republic, Oxford, 2006, pp. 421-438.

– « Ce que les Verrines nous apprennent sur les scribes de magistrats à la fin de la République », dans J. Dubouloz et S. Pittia (éd.), La Sicile de Cicéron, Lectures des Verrines, Besançon, 2007, p. 35-56.

– « Aux sources de la sanction pénale : les conditions procédurales de la définition du crime, à Rome, sous la République », dans J.-Ph. Genet (éd.), Rome et l’État moderne européen, E.F.R., Rome, 2007, p. 287-311.

– « Denys d’Halicarnasse, exégète du droit romain », dans M.-L. Freyburger et D. Meyer (éd.), Visions grecques de Rome, Griechische Blicke auf Rom, Paris, 2007, p. 11-30.

– « Entre l’héritage et l’excellence, quelles définitions pour les aristocraties antiques ? », dans H.-L. Fernoux et Chr. Stein éd., Aristocratie antique, Modèles et exemplarité sociale, Dijon, 2007, pp. 221-230.

– « Les apparitores municipaux », dans Cl. Berrendonner, M. Cébeillac-Gervasoni, L. Lamoine (éd.), Le quotidien municipal dans l’Occident romain, Clermont-Ferrand, 2008, p. 391-403.

– « Accuser ou défendre : quelle liberté de choix ? », dans B. Santalucia (éd.), La repressione criminale nella Roma repubblicana fra norma e persuasione, Pavie, 2009, p. 511-526.

– « L’exercice du patronat à la fin de la République, entre la compétition des pairs et la hiérarchie des puissances », dans K.-J. Hölkeskamp (ed.), Eine politische Kultur (in) der Krise ?, Schriften des Historischen Kollegs Kolloquien 73, Munich, 2009, p. 73-86.

– « L’éloquence judiciaire entre compétence aristocratique et spécialisation carriériste », dans W. Blösel et K.-J. Hölkeskamp (éd.), Von der militia equestris zur militia urbana. Prominenzrollen und Karrierefelder im antiken Rom, Stuttgart, 2011, p. 157-173.

– « Claude Nicolet : Le métier de citoyen et Les structures de l’Italie romaine », dans J.-M. David, S. Demougin, E. Deniaux, J.-L. Ferrary et C. Virlouvet éd., Claude Nicolet, Historien et Citoyen, CGG, 22, 2011, p. 95-104.

– « Crise de l’éloquence, crise de la cité », dans M. Citroni (éd.), Letteratura e civitas, Transizioni dalla Repubblica all’Impero, in memoria di Emanuele Narducci, Pise, 2012, p. 245-267.

– « Pline le jeune et l’accusation, ou les contraintes de l’apparence », dans E. Chevreau, D. Kremer et A. Laquerrière-Lacroix (éd.), Carmina Iuris.Mélanges en l’honneur de Michel Humbert, Paris, 2012, p. 244-258.

– « Compétences techniques et qualification civique. L’honneur des appariteurs des magistrats romains. », Athenaeum, 100, 2012, p. 263-280.

– « Entre dépendance et sociabilité aristocratique : les Granii de la fin de la République », dans R. Baudry et S. Destephen éd., La société romaine et ses élites, Hommages à Elizabeth Deniaux, Paris, 2012, pp. 225-235.

– « La baguette et la voix », dans M.-T. Schettino et S. Pittia éd. Les sons du pouvoir dans les mondes anciens, Besançon, 2012, pp. 313-327.

– « Les règles de la violence dans les assemblées populaires de la République romaine », Politica antica, 3, 2013, p. 11-29.

– « Formes du prestige oratoire, à Rome, sous la République et le Haut-Empire », dans Fr. Hurlet, I.Rivoal, I. Sidera éd., Le Prestige, autour des formes de la différenciation sociale, Paris, 2014, pp. 35-45.

– « Rome et l’Italie de la guerre sociale à la mort de César : une nouvelle citoyenneté. État de la recherche », Pallas, 96, 2014, p. 35-52.

– « La fonction des modèles dans l’articulation chronologique du Brutus », dans S. Aubert éd., Le "Brutus" de Cicéron : rhétorique, politique et histoire culturelle, Leiden, Boston, 2014, pp. 19-38.

Choix de comptes-rendus

M. Jehne éd., Demokratie in Rom ? Die Rolle des Volkes in der Politik der römischen Republik, Stuttgart, 1995 dans AC, 67, 1998, pp. 479-480.

B. Linke et M. Stemmler ed., Mos maiorum, Untersuchungen zu den Formen der Identitätsstiftung und Stabilisierung in der römischen Republik, Stuttgart, 2000, dans AC, 74, 2005, pp. 524-525.

E. Flaig, Ritualisierte Politik, Zeichen, Gesten und Herrschaft im Alten Rom, Göttingen, 2003 dans Gnomon, 78, 2006, pp. 738-741.

K.-J. Hölkeskamp, Senatus Populusque Romanus, Die politische Kultur der Republik – Dimensionen und Deutungen, Stuttgart, F. Steiner, 2004, dans AC, 77, 2008, pp. 650-652.

– B. Santalucia (a cura di), La repressione criminale nella Roma repubblicana fra norma e persuasione, Cedant, Pavia, 2009, dans SDHI, 75, 2009, pp. 719-724.

Fr. De Angelis ed., Spaces of Justice in the Roman World, Columbia Studies in the Classical Tradition, Vol. 35, Brill, Leiden-Boston, 2010, dans Athenaeum, 102,1, 2014, pp. 278-280.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII